Pour plus d'informations, visitez le
www.myspace.com/pascaleracine

Boursière du Conseil des Arts et des Lettres du Québec et de la Fondation Kedl (Vin-Art International), la soprano canadienne Pascale Racine est également diplômée du Conservatoire de musique de Québec (Prix du Conservatoire). Avec déjà un riche parcours dans son bagage, elle poursuit présentement sa carrière en continuant sans cesse de se démarquer et de se faire connaître par son talent et sa personnalité.

Parcours musical et artistique

Après avoir appris la flûte traversière, Pascale Racine fait ses études en chant au Conservatoire de musique de Québec (1998 à 2006), sous la tutelle de Mme Jacqueline Martel-Cistellini. À l'été 2003, elle est lauréate au Concours de musique du Canada et remporte une troisième place dans la catégorie musique baroque, lors de la finale nationale à Calgary. En avril 2004, elle termine un diplôme d'études supérieures en chant. De 2001 à 2005, elle approfondit le style musical baroque auprès d'Olivier Fortin et de Josée April. De 1999 à 2006, elle est membre de l'Atelier lyrique du Conservatoire, sous la direction des metteurs en scène Frédéric Dubois, Marie-Thérèse Fortin et Jacques Lessard. Elle s'y fait remarquer dans divers rôles lors de différentes productions d'opéras parmi lesquelles on peut compter : The Turn of the Screw de Benjamin Britten (Flora), Die Zauberflöte (Papagena) et Così fan tutte de Mozart (Fiordiligi), Les Contes d'Hoffmann d'Offenbach (Giulietta) et Il Barbiere di Siviglia de Rossini (Rosina). Au printemps 2006, elle remporte le Prix du Conservatoire en chant, puis à l'automne 2007, elle se perfectionne à Paris et à Bruxelles avec le ténor franco-suisse Gilles Denizot.

À l'hiver 2008, au retour de son passage à Vienne, Pascale est invitée par l'Ambassade d'Autriche au Canada à se rendre à Ottawa. Elle y donne un concert à la résidence de l'Ambassadeur de la République d'Autriche au Canada ainsi qu'une prestation au Musée des Beaux-Arts du Canada (National Gallery of Canada), accompagnée de l'orchestre de musique de chambre Thirteen Strings. Elle est ensuite l'artiste invitée à l'occasion du Grand Bal Viennois de Québec au Château Frontenac. À l'été 2008, elle se fait entendre lors des Lunch-Opéra, une série de concerts organisés par l'Opéra de Québec. En février 2009, Pascale Racine est soliste dans le spectacle Ma vie avec Mozart, présenté au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, dans le cadre de la 10ème édition du Festival Montréal en Lumière. Elle y partage la scène avec entre autres l'auteur français Eric-Emmanuel Schmitt et l'orchestre I Musici de Montréal. En mars 2009, elle peaufine à nouveau son art avec Monsieur Denizot, cette fois à Hambourg en Allemagne. En avril 2011, elle se produit au Studio-Théâtre de la Place des Arts pour les Week-ends de la chanson Quebecor, offerts en collaboration avec la SACEF. Par la suite, elle chante notamment lors du FestiVoix de Trois-Rivières, des Estivales de Saint-Jérôme, de l’International des musiques sacrées de Québec et du Grand rassemblement de Noël de Sainte-Adèle, auquel elle prend part en compagnie du trio pop lyrique Trois.

À l’été 2013, Pascale tient le rôle-titre dans le spectacle Evita, Diva du Tango, aux côtés de la formation internationale Tango Boréal (Denis Plante, bandonéon, David Jacques, guitare et Ian Simpson, contrebasse). Dans cet opéra-bouffe destiné au grand public et composé des plus beaux extraits de tango et d’opéra, elle performe au Festival International du Domaine Forget ainsi qu’au Festival de Lanaudière. À ce jour, Pascale Racine demeure très présente sur la scène musicale québécoise. Elle a également donné plusieurs entrevues et prestations sur les ondes de Radio-Canada, Télé-Québec, Canal Vox, TVA, etc.

Le début d'une longue aventure...

La belle soprano à l'allure fonceuse et audacieuse est une artiste bien unique en son genre. Elle se distingue du lot tant par ses excellentes qualités vocales que par son look glamour et actuel. Véritable spécialiste des airs à vocalises de Vivaldi, Handel et Rossini, Pascale Racine possède une voix à la fois riche et précise. Convaincue et déterminée, la jeune chanteuse a entre autres comme objectif de rendre le chant classique accessible à tous afin de partager sa passion avec le grand public. Pour y parvenir, elle se produit régulièrement en concert au Québec et à l'extérieur, privilégiant des formules décontractées, commentées et adaptées à un large auditoire. Pascale profite aussi de la scène pour user de son talent de comédienne. Lors de ses prestations signées de sa touche personnelle, elle aime parfois ajouter un brin d’humour dans le but d’interagir avec ses spectateurs. Polyvalente et ne s’imposant aucune frontière, Pascale prend souvent plaisir à amalgamer sa voix lyrique à différents courants musicaux autres que le classique, comme le pop, le tango et le jazz. Toujours prête à relever de nouveaux défis qui lui permettront de se surpasser et de sortir des sentiers battus, pour Pascale Racine, l’aventure ne fait que commencer…

Presse et médias

« Les spectateurs présents à la Vélogare de Victoriaville ont pu apprécier tout le talent ainsi que l’imposant répertoire de la soprano Pascale Racine […]. Bien en voix, elle a interprété plusieurs styles de musique, notamment l’opéra, la comédie musicale et la mélodie française. […] Avec sa voix intense et claire, la soprano a charmé son public le temps d’une prestation. Elle s’est même permis quelques pointes d’humour, ce qui a plu à la foule, littéralement conquise par la qualité des œuvres choisies. »
Steven Lafortune, La Nouvelle Union - Culture - Arts et spectacles (22 juillet 2012)

« La voix de Pascale Racine, qui se dit être en début de carrière, est exceptionnelle et va chercher plusieurs tonalités. […] Pascale rêve d'embrasser un vaste public pour partager cette passion de la musique et du chant classique et la rendre accessible en présentant des récitals sous des airs décontractés. […] Entrée d'un pas énergique avec un regard espiègle et un sourire lumineux, la soprano ouvre la soirée avec un opus de Francis Poulenc intitulé Les chemins de l'amour. […] Pour notre plus grand plaisir, se succéderont les airs d'opéra ou du répertoire français accompagné du piano. […] Titulaire du Prix du Conservatoire, les qualités vocales de Pascale Racine se déploient tout en délicatesse et douceur dans la pièce Belle nuit O nuit d'amour d'Offenbach. Passionnée des vocalises, madame Racine nous servira une brillante finale avec Rossini. »
FestiVoix de Trois-Rivières (1er juillet 2011)

« Serge Postigo reçoit la chanteuse soprano qui trompe tous les préjugés, Pascale Racine. Cette jeune femme possède une voix extrêmement puissante et riche. Pascale Racine propose autre chose que le protocole habituel qu'impose l'opéra. Elle est différente et rafraîchit cette image que certaines personnes peuvent avoir de cet art qui traverse le temps. »
Ça manque à ma culture / TÉLÉ-QUÉBEC (13 février 2008)

 

info@pascaleracine.com

Conception graphique : Guillaume Laroche - Photo : Eve Leclerc / Perspective
©2017 Pascale Racine. Tous droits réservés.